Il y a quelques années, TAD a élargi sa gamme de produits, basée principalement sur la vibration, avec d’autres éléments électromagnétiques comme les élévateurs à lames, complémentaire à son large éventail de possibilités d’alimenter des pièces dans tout processus de production.

Les élévateurs à lames, appelé également “à cascade”, “lames élévatrices” ou “stepfeeder”, sont un complément nécessaire à la traditionnelle alimentation électromagnétique pour tout une typologie de pièces qui, par son volume, ses finitions superficiels, son agressivité, etc. dépassent les limites acceptables pour son traitement par bol vibrant.
Ils sont spécialement indiqués pour distribuer: les tubes, les barres, les douilles, les axes, les rotules, les boulons, la visserie, parmi d’autres pièces.

L’élévateur est généralement composé de 4 lames oscillantes en acier traité et d’une auge de trémie incorporée, actionnée par un moto réducteur.
La conception des lames, dans chaque cas, possède une fonction de présélection et de dosage des pièces durant son transport (levage) avant son orientation finale (en utilisant des dispositifs mécaniques, pneumatiques ou autres) et sa livraison à l’unité de production correspondante (au moyen d’une unité de liaison comme: une rampe par gravité, un convoyeur à bande ou un vibreur linéaire).

L’élévateur est généralement accompagné d’une unité d’autonomie, également appelée “trémie” ou “bunker”, qui est conçue selon la capacité demandée, prenant en compte des largeurs de 200 à 500 mm et des longueurs de 600 à 1500 mm. La bande de transport est résistante aux chocs et aux déchirures et les latéraux de la trémie sont revêtus avec matériel plastique.
Dans l’éventualité de devoir débloquer ou évacuer les pièces de l’unité d’autonomie, une trappe arrière ainsi que l’inversion de marche du moteur du convoyeur sont prévues, facilitant ainsi la vidange rapide du celui-ci.

Une armoire centralise toute la manœuvre électrique et pneumatique de l’ensemble pour un fonctionnement autonome.

Le modèle d’élévateur à lames est défini selon les pièces à alimenter et les besoins ou les contraintes dans son application ne représentent aucun un obstacle à sa réalisation (hauteur de chargement, capacité, vitesse, norme spéciale, etc.).

En ce qui concerne l’adaptation aux contraintes de nos clients nous possédons de plusieurs modèles qui vont d’une largeur utile de 250 mm à 1000 mm, en formats standards, avec la possibilité de concevoir des formats spéciaux personnalisés en cas de besoin.

L’actionnement des lames se fait par un moto réducteur triphasé de 0,55 Kw et, inclut un variateur de vitesse pour la version avec une armoire électrique.

D’autre part, le niveau des pièces dans l’auge de réception est contrôlé par un capteur ou barrière photoélectrique qui active, ou non, la trémie ou la réserve de pièces (Unité d’autonomie). La hauteur standard de distribution des pièces est de 1050 +|- 25 mm. Les hauteurs supérieures ne représentent pas d’inconvénient.

Ces systèmes, majoritairement acceptés en Europe réunissent, comme principales caractéristiques de base: la versatilité, un excellent traitement des pièces qu’ils alimentent, une réduction du niveau sonore (bruit), une solidité, une durabilité et une capacité d’alimenter des pièces relativement lourdes, volumineuses et abrasives.

Alimentateurs à lamelles haute puissance
Mécanisme pour vibrateurs linéaires