La besoin d’automatiser les lignes de production oblige, parfois, à positionner les bols vibrants à une hauteur considérable, à posséder un niveau optimum de pièces pour travailler en continu et à avoir une charge équilibrée, ce qui oblige à utiliser des trémies élévatrices.

Considérations générales des trémies élévatrices

Les trémies à bande ou à chaînes métalliques reçoivent les pièces en vrac et les canalisent vers l’unité de sélection (bol vibrant) qui s’en alimente avec des déversements réguliers grâce au contrôle de niveau installé dans la cuve, pour positionner les pièces.

Dans nos réalisations, on utilise surtout ces équipements pour la fonction d’autonomie du système d’alimentation, comme alternative à la charge manuelle des pièces dans les vibreurs circulaires et également pour éviter de surcharger le bol vibrant, car cela empêche son bon fonctionnement.

L’élément de transport de la trémie élévatrice admet plusieurs options, pouvant être une bande synthétique ou une chaîne métallique, avec des plots ou avec des tronçons fermés.

D’autre part, l’élément moteur est électrique et, associé à un réducteur, il transmet les révolutions souhaitées au roulement, tambour de traction ou pignon entraîneur, qui entraine la bande ou la chaîne correspondante, en y transportant dessus les pièces demandées.

En ce qui concerne la longueur et la largeur de la trémie élévatrice, elles sont définies par la dimension des pièces à transporter et par les besoins de nos clients.

Le châssis standard est en acier inoxydable et sa largeur ou espace utile de travail peut osciller entre 250 mm et 550 mm. Sa longueur et son inclinaison dépendent de la hauteur de déchargement requise et de l’espace disponible. Le diamètre du roulement tracteur standard est lui de 90 mm et les pignons ou engrenages d’entrainement oscillent entre 120 et 150 mm selon la chaîne qui sera utilisée.

Aussi bien la bande que la chaîne métallique disposent de plots ou profils soudés pour entraîner les pièces sur le plan incliné de la trémie élévatrice.

Nous possédons plusieurs modèles de trémies élévatrices avec une inclinaison sur un plan vertical ou horizontal. La version la plus opérative, tout comme l’angle d’élévation et la capacité de l’auge, sont définies en fonction de la problématique de la pièce, les exigences de l’application et l’espace disponible.

Grâce à l’utilisation des trémies élévatrices, il est possible de répondre aux besoins d’ergonomie dans les processus de production car la hauteur de l’élément trémie ne peut dépasser les limites de 900/1000 mm en ce qui concerne le remplissage des pièces.

Concernant les applications de l’industrie alimentaire, les laboratoires pharmaceutiques ou le matériel clinique, il est possible d’adopter des solutions avec des matériaux qui respectent les normatives FDA, en utilisant, par exemple, de l’aluminium anodisé ou de l’acier inoxydable.

Nous fabriquons des trémies élévatrices avec des designs spéciaux permettant un déplacement facile par l’utilisation de roulettes ou pieds réglables en hauteur pour s’adapter aux exigences de production.

Les trémies élévatrices TAD offrent une grande fiabilité, qualité et rentabilité, avec une vie utile presque illimitée.

ascenseurs à courroie
élévateurs à courroie pour le transport en vrac de produits et de matériaux